L’histoire du softball féminin

Le softball est originaire de Chicago, la première équipe féminine officielle étant organisée en 1895, environ huit ans après la création du jeu pour les hommes. La première équipe féminine a été formée à l’école secondaire West Division de Chicago. L’équipe n’a pas suivi d’entraîneur qu’en 1899 et les spectateurs ont peu intéressé le jeu. Cette attitude a rapidement changé en 1904 lorsque Spalding’s Indoor Baseball Guide a présenté une section entière sur le softball féminin.

Softball proposait à l’origine une alternative à l’intérieur des joueurs de baseball qui devait rester en forme et continuer à pratiquer. Le jeu d’intérieur était préférable de jouer à l’extérieur pendant les hivers froids de Chicago. Au printemps, le jeu a été déplacé à l’extérieur. Cependant, les terrains de jeu n’étaient pas assez grands pour le baseball professionnel, qui nécessitait une distance de 90 pieds entre les bases. Finalement, le softball, qui ne nécessite qu’une distance de 60 pieds entre les bases, est entré dans le sien.

Le nom «softball» est venu d’un administrateur du YMCA à Denver, au Colorado, en 1926. En 1933, le jeu est devenu une partie du Chicago World’s Fair en tant que tournoi et a attiré beaucoup d’attention et d’intérêt. Plus de 350 000 personnes regardaient le jeu pendant cette foire mondiale.

Dans le softball, une balle plus grande est utilisée afin qu’il soit plus facile de frapper. Dans les premiers jours de la softball féminine, un pas lent a été encouragé car on croyait qu’un ton rapide pourrait briser les os de la femme. Cette attitude à l’égard de la fragilité et du sport des femmes s’est évanouie avec le temps, les femmes devenant plus habiles au tangage rapide.

Dans un jeu rapide, la balle est toujours lancée sous la main, mais la vitesse de la balle est fortement accélérée. Un jeu de softball à pas rapide est plus proche du style du baseball régulier. Les ligues rapides féminines ont commencé à se répandre à travers le pays et en 1965, et le premier Championnat du monde féminin a présenté des compétitions à pas extrêmes. Aujourd’hui, les jeux à lents sont moins compétitifs et jouent principalement à des fins sociales.

Une alternative intérieure

Le softball devient accepté

Femmes et Pitching rapide

Une sortie sociale